L'inhumation (enterrement)

Reposez vos yeux en
modifiant la taille du texte

Moins Plus


En savoir plus

En savoir plus

Contactez votre assureur

Contactez votre assureur


L'inhumation (enterrement)

L'inhumation (enterrement) est encore la cérémonie funéraire la plus employée, en France. Elle a généralement lieu dans un cimetière, mais elle peut aussi avoir lieu dans une propriété privée sous certaines conditions : autorisée par le préfet, elle répondra à des conditions géographiques strictes (distance avec les habitations voisines, la composition des sols, etc...). Il est possible d'envisager un enterrement dans n'importe quelle commune. Il suffit simplement d'y être né, d'y avoir vécu ou bien encore y avoir une sépulture familiale. Quant aux enterrements des personnes expatriées, ils ont lieu dans les communes où elles étaient inscrites sur les listes électorales. Ce sont les entreprises de pompes funèbres qui sont généralement habilitées à fournir ces prestations.

 

Les informations légales sur l'inhumation

En France, l'inhumation se fait obligatoirement dans un cercueil ;

C'est le Maire de la commune concernée qui doit délivrer l'autorisation d'inhumation. Le document délivré sera aussi signé par une personne de la famille (le responsable des obsèques).

Les délais sont d'au minimum 24 heures et d'au maximum 6 jours suivant le décès. Si le décès a eu lieu à l'étranger, dans un département ou territoire d'Outre-Mer, le délai sera alors d'un maximum de 6 jours à partir du moment où le corps sera entré en France métropolitaine. Notez que les dimanches et les jours fériés ne sont pas inclus dans ces laps de temps et les éventuelles dérogations sont à demander au Préfet.

Quel que soit le décès, des soins de conservation sont envisagés. Au fur et à mesure des jours ou des éventuels transports d'une commune à l'autre ou de l'étranger des soins de conservation supplémentaires et adaptés à chacune des situations, seraient prévus.

Une pierre tombale ou un caveau doit accueillir le cercueil.

Selon les religions, des « carrés » adaptés existent un peu partout en France et particulièrement pour les communautés musulmanes et juives. Les communes et les cimetières peuvent vous renseigner à ce sujet.

Vous devez enfin posséder une concession dans le cimetière de la commune concernée.

La concession

Lorsqu'un décès arrive au sein d'une famille, celle-ci est souvent prise au dépourvu. Il est nécessaire de réagir vite notamment pour la concession

Vous devez faire la demande dans le cimetière de la ville où sera enterré le défunt.

Les concessions se paient pour une durée limitée ou dans certaines communes seulement, pour une période perpétuelle.

Pour les plus démunis d'entre-nous, des successions de courtes durées peuvent être proposées à un tarif beaucoup moins important que ceux habituellement observés.

Les tarifs d'inhumation 

En moyenne, le coût des obsèques s'élève à 4000 €. L'inhumation est plus onéreuse que la crémation. Plusieurs solutions s'offrent à vous si vous souhaitez prévoir des obsèques et par là-même anticiper les coûts d'un enterrement, comme les assurances frais obsèques qui offrent des garanties qui vous permettent d'envisager en toute tranquillité une inhumation.

 

 

 

Vous êtes ici > Assurance décès obsèques > Le coût des obsèques > L'inhumation, l'enterrement Page mise à jour le 15/09/2017