Les frais funéraires

    Vous êtes ici > Assurance décès obsèques > Le coût des obsèques > Les frais funéraires Page mise à jour le 2014-10-29 01:23:54

Reposez vos yeux en
modifiant la taille du texte

Moins Plus


En savoir plus

En savoir plus

Contactez votre assureur

Contactez votre assureur


Les frais funéraires

Après  la perte d'un proche, d’un conjoint ou d'un parent, de nombreuses formalités administratives sont à prévoir, notamment le paiement des frais d'obsèques. Il ne faut pas négliger l'aspect financier de vos obsèques, car d'une part cela coûte cher et d'autre part vos proches au moment venu, n'auront pas forcément l'esprit à enchainer toutes les démarches qui s'imposent au moment d'un décès.

 

Payer les frais funéraires

tarif obsèques frais funérairesEn premier lieu, il vous faudra contacter la banque, les frais d'obsèques peuvent être pris en charge par le compte du défunt. La banque pourra débloquer des fonds sur présentation de la facture. Il faudra bien sûr, pour ce faire, que le compte du défunt soit créditeur. Cela est possible uniquement dans le cadre d'un contrat préalable car la loi impose logiquement le blocage des comptes durant la succession. Les frais d'obsèques peuvent être déduits du montant de l'actif de la succession dans la limite de 1 500 €. Cette disposition est prévue par l'article 775 du Code général des impôts qui énonce « les frais funéraires sont déduits de l'actif de la succession pour un montant de 1 500 € et pour la totalité de l'actif si celui-ci est inférieur à ce montant ».

Ensuite, les enfants ou le conjoint du défunt peuvent bénéficier des « frais obsèques CPAM», le capital décès de la Sécurité Sociale. Pour ce faire, il leur suffit de contacter la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) du défunt. Cette allocation est versée sans conditions de revenus mais certaines conditions sont à respecter.

Le droit au capital décès est ouvert lorsque l'assuré, au moins de trois mois avant son décès, exerçait une activité salariée, percevait une allocation Pôle Emploi ou était titulaire d'une pension d'invalidité, d'une rente d'accident du travail ou d'une maladie professionnelle, correspondant à une incapacité physique permanente d'au moins 66,66 % (en étant en situation de maintien de droits). Le capital décès est égal à 90 fois le gain journalier de base, calculé à partir des trois derniers salaires mensuels de l'assuré décédé.

Dans tous les cas, il vous faudra vous adresser à une entreprise de pompes funèbres compétente. De plus, il faut savoir que l’organisation et le prix d'un enterrement ou d’une crémation sont lourdes.

Le prix des funérailles en fonction de votre budget

Trois types de prix obsèques : Le devis d’obsèques économique, classique, prestige. A savoir que tout n’est pas obligatoire dans l’organisation d’un enterrement.

Bien sûr, les obligations ne sont pas les mêmes selon le cas, (crémation, inhumation…).

Le tarif crémation moyen, hors frais de cimetière, est de 2 500 € pour environ 3 000 € pour le prix obsèques  inhumation. Cette différence s’explique par le coût du cercueil, plus bas pour une crémation. Le prix incinération peut vite augmenter avec l’achat d’une  « cave-urne », ou avec la dispersion des cendres dans un autre lieu.

 

 

 

Posez votre question sur l'assurance décès obsèques !
Nous répondons sous 48 heures.


Faire un lien vers cette page

Lien sur un blog / site web :


Lien sur un forum :


Vous êtes ici > Assurance décès obsèques > Le coût des obsèques > Les frais funéraires Page mise à jour le 29/10/2014